Catégories
Newsletter

« Agatha Raisin 3 – Pas de pot pour la jardinière »

Qui s’y frotte s’y pique…

Bonjour les amoureuses et amoureux de polars,

J’espère que vous allez bien. Cette semaine on retourne en Angleterre, dans les Cotswolds avec Agatha Raisin pour une enquête encore déjantée ! 

FUN FACT

Surveillez vos grands-mères !

À votre avis, elle avait quel âge ?

  1. 23 ans 
  2. 51 ans
  3. 73 ans

Réponse en bas de cette newsletter


TOPS DE LA SEMAINE en cosy-crime


CHRONIQUE

Fidèle à elle-même, Agatha mène l’enquête

Genre : cosy-crime

Mots clés : jardinage, série, Agatha Raisin

J’ai aimé :

  • Retrouver Agatha Raisin : Dans le tome 2, j’avais fini par m’attacher à cette drôle de dame au caractère bien trempé. Ça a été un plaisir de la retrouver. J’aime bien car on commence à voir une évolution du personnage, mais ce n’est pas précipité. C’est ce qui la rend humaine d’ailleurs.
  • L’enquête : j’ai bien aimé la temporalité de l’histoire autour du meurtre. Le dosage du suspens est bien réalisé.
  • Les situations d’Agatha Raisin : je ne sais pas comment elle se débrouille, mais elle se retrouve toujours dans des situations complètement loufoques ! Et c’est souvent assez marrant de la voir essayer de se dépatouiller de tout ça

J’ai moins aimé :

  • Je n’ai rien à redire sur ce roman. Notez simplement que le style « Agatha Raisin », on aime ou on n’aime pas. Et perso, comme j’ai fini par me laisser prendre au jeu, on peut dire que ce nouveau tome correspond à mes attentes. Donc, à vous de voir si vous vous laissez tenter.

A savoir : trouillard.e.s ce roman est pour vous ! Une seule scène est un peu marquante, mais je trouve que M.C Beaton l’a plutôt bien gérée et que ça reste supportable. Ce tome est le 3me de la série. Il peut se lire indépendamment des autres, mais je le déconseille simplement par rapport à l’évolution du caractère de l’héroïne qui vous paraîtra étrange si vous n’avez pas lu les premiers

Résumé : De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d’une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu’amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s’annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s’incline pas avant d’avoir combattu (quitte à se livrer à l’une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) ! C’est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n’était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

Acheter le roman : (en l’achetant avec un des liens ci-dessous, vous me permettez de gagner de l’argent, sans que ça vous coûte un centime de plus : c’est une manière de me soutenir et me remercier des chroniques que je passe 2 heures par semaine à vous concocter 🙂 )


LES NEWS « MÊME PAS PEUR » AUDIO

  • Découvrez le podcast de Bepolar, « Un certain goût pour le noir » qui interviewe nos auteur.e.s préférés de polars entre autres sujets autour de ce genre.
  • Découvrez d’autres podcasts (fictions ou True Crime) sur Le POD., magazine dédié à ce support audio.

RÉPONSE

La bonne réponse était la 3 : la dame avait 73 ans !

Histoire vraie : 2021 – Au commissariat de police d’Arras, il est environ 22 heures quand une femme âgée de 73 ans se présente dans le hall d’accueil du bâtiment, boulevard de la Liberté. À la surprise générale, cette dame se met alors à se déshabiller complètement à la vue de tout le monde. Elle est alors placée en garde à vue, d’autant qu’elle tente au passage de s’emparer de l’arme de service d’un policier. Selon le commissariat, cette septuagénaire, a priori perturbée psychologiquement, aurait indiqué avoir agi de la sorte pour… savoir ce qu’était une garde à vue. À l’issue de cette garde à vue désirée, la retraitée a écopé d’un rappel à la loi.

À très bientôt.

Trouillardement,

Rose, la romancière nomade

PS : vous aimez les polars ! Mon roman, Le Crépuscule d’Aurore – Enquête au bout du monde va vous plaire.

1 vendredi sur 2, par e-mail : les meilleurs romans policiers qui ne font pas peur, et du fun, gratuitement !🕵️

En cliquant sur "rejoindre", vous acceptez de recevoir un mail par semaine et approuvez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à l'aide du lien dans les mails ou en m'envoyant un email à bonjour@roselivres.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.