Catégories
Newsletter

« L’Homme aux cercles bleus » : atypiques personnages

Une étrange rencontre avec le particulier commissaire Adamsberg

Bonjour Amoureuses et Amoureux de polars,

J’espère que vous allez bien. Beaucoup d’entre vous m’ont demandé pourquoi j’avais décidé d’être nomade et comment se passait mon quotidien de romancière nomade. J’ai le plaisir de vous annoncer que je réponds à ces questions au micro du podcast Expat&Cie. L’épisode sort lundi prochain, le 22 mars.

Pour ne pas louper la sortie, abonnez-vous dès maintenant à son podcast sur votre plateforme favorite : sur Ausha, sur GooglePodcast, sur Spotify ou sur ApplePodcast.

FUN FACT

Elles nous rendent chèvre !

À votre avis, de quoi sont accusé ces chèvres ?

  1. Elles ont braqué une banque;
  2. Elles ont détérioré une voiture de police;
  3. Elles ont fumé de l’herbe.

Réponse : en bas de cette newsletter


TOPS DE LA SEMAINE – Cosy-Crime


CHRONIQUE

Des personnages atypiques pour une enquête bien cerclée !

Genre : roman policier

Mots clés : atypique, craie, Paris

J’ai aimé :

  • Les personnages atypiques : j’ai bien aimé le côté presque « à côté de la plaque » du commissaire Adamsberg. Le mot « presque » a son importance, vous comprendrez pourquoi en découvrant ce sacré personnage.
  • L’enquête et sa résolution : l’enquête est très intrigante et sa résolution bien amenée, le tout étant bien ficelé.

J’ai moins aimé :

  • Les personnages atypiques : non ce n’est pas une erreur… Si j’ai aimé le côté atypique du flic principal, j’ai trouvé que tous les personnages étaient atypiques. Personnellement, j’ai trouvé que ça apportait beaucoup de lourdeur au texte.
  • La progression : tous ces personnages un peu à part apportent un rythme assez lent à la progression de l’enquête. Ça donne un rythme trop ronronnant à mon goût. Heureusement, sur la fin ça s’accélère et ça devient un vrai page turner.
  • Le ton du roman : Là encore ça vient des personnages. J’ai trouvé le ton presque enfantin parfois, c’était assez étrange pour moi. Encore une fois, pour un personnage ça ne m’aurait pas dérangé mais là ça donne un ton global auquel j’ai eu du mal à accrocher. Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

À savoir : si j’ai eu du mal à entrer dans l’ambiance, ça reste un bon roman à découvrir, surtout pour son côté atypique et assez profond finalement. Par ailleurs, il est tout à fait adapté aux trouillards. En effet, à l’exception de 3 ou 4 scènes un peu « visuelles », la tension est faible : pas de gros flip en perspective 🙂

Résumé : Les trottoirs de Paris présentent certains matins une véritable curiosité : des cercles bleus entourent des objets a priori sans intérêt. Le commissaire Adamsberg a L’intuition que cela va mal tourner : la mort guette. Et il a, hélas, raison… Pour trouver l’assassin, il devra faire preuve de ruse et suivre son instinct. Au cours de cette enquête pleine de rebondissements, il rencontre des marginaux, êtres généreux et meurtris par la vie, unis par Leurs échecs et leur difficulté à s’adapter au monde qui les entoure…

Pour acheter ce roman :


LES NEWS « MÊME PAS PEUR »

  • La Chasse, nouveau roman de Bernard Minier sortira le 1er avril. Un thriller mettant en scène son célèbre Martin Servaz, dans les forêts de l’Ariège. Découvrez tout de suite la couverture du roman à paraître en cliquant ici.
  • Le Prix de la Gendarmerie Nationale a été décerné à Patrice Quélard pour son polar historique « Place aux Immortels ». Découvrez le résumé de ce roman en cliquant ici.
  • Joël Dicker, écrivain rendu célèbre par son roman La Vérité sur l’affaire Harry Québert, a annoncé quitter les Éditions De Fallois pour créer sa propre maison d’édition…

RÉPONSE

La bonne réponse était la 2

Histoire vraie : 2013 – Eh oui… un groupe de chèvres a pris pour cible un véhicule de police stationné, en Inde. Trois d’entre elles ont été formellement identifiées comme responsables de détérioration sur la voiture officielle. Elles n’en étaient pas à leur premier méfait ! Elles ont donc été mises en garde à vue en attendant que leur propriétaire règle les réparations…

À très bientôt.

Trouillardement,

Rose, la romancière nomade.

1 vendredi sur 2, par e-mail : les meilleurs romans policiers qui ne font pas peur, et du fun, gratuitement !🕵️

En cliquant sur "rejoindre", vous acceptez de recevoir un mail par semaine et approuvez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à l'aide du lien dans les mails ou en m'envoyant un email à bonjour@roselivres.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.