Catégories
Romans à découvrir

Son Espionne royale mène l’enquête, de Rhys Bowen

Un voyage dans le temps et l’espace pour une enquête royale haute en couleur !

Bonjour Amoureuses et Amoureux de polars,

J’espère que vous allez bien. Le mois de février est presque là (Oulala, ça veut dire que j’ai bientôt 31 ans !) J’espère que ce mois de janvier teinté de blanc a été agréable pour vous. Et que cette histoire de « 18 janvier jour le plus déprimant de l’année » n’a pas été vrai (quelle idée d’inventer des choses pareilles !).

Pour ma part, mes projets avancent. Le titre de mon prochain roman policier vous sera bientôt dévoilé. Quant à mon projet secret, il le sera aussi. Un indice : il s’agira  d’un polar aussi, mais sous une autre forme…

FUN FACT

La biquette malhonnête !

À votre avis, qu’a-t-elle vandalisé ?

  1. La voiture du directeur de l’Opéra de Sydney
  2. Le parterre de fleurs du Musée d’art contemporain de Sydney
  3. Le zoo de Sydney en essayant de libérer ses congénères
  4. Les serviettes de plage étendues sur Bondi Beach

Réponse : en bas de cette newsletter


TOPS

Les meilleures ventes de polars historiques


CHRONIQUE

Une héroïne royale pour une enquête rebondissante !

Genre : cosy crime historique

Mots clés : aristocratie, Londres, années 30

J’ai aimé :

  • Le décor : le roman se déroule dans l’Angleterre des années 30. Et j’ai trouvé ce voyage dans le temps et dans l’espace absolument extraordinaire. L’auteure a extrêmement bien fait ce travail, car à aucun moment je n’ai eu l’impression de lire un livre d’histoire. Pourtant, j’avais l’impression d’y être !
  • L’héroïne : avec lady Georgiana, de sang royal, on s’attend à un truc un peu pompeux. Eh ben pas du tout ! On a affaire à une Georgie fauchée, maladroite et complètement décalée. Mais qui colle parfaitement au mœurs des années 30 avec les contraintes de son rang. À ses côtés, on vit de drôles d’aventures et c’est vraiment sympa !

J’ai moins aimé :

  • Le démarrage lent : la mise en place du contexte est un peu longue, mais nécessaire. C’est-à-dire que pendant 30-40 % du roman, on se demande en quoi c’est un cosy crime. Heureusement, une fois qu’on y est, tout s’enchaîne.
  • La progression de l’intrigue : j’ai eu un peu du mal à saisir l’intrigue principale. Elle m’a paru un peu diffuse, et ce pendant un long moment. Heureusement, la vie avec Georgie est sympa et m’a bien aidée à patienter.

À savoir :  une enquête vue du côté de la « victime » mais qui ne fait absolument pas peur. L’ambiance est vraiment agréable. Trouillard.e.s, cette enquête royale est faite pour vous !

Résumé : Londres, 1932. Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu’en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain ! Georgie, qui refuse qu’on lui dicte sa vie, s’enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même. Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d’une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine.

Acheter le roman sur votre plateforme favorite :


LES NEWS « MÊME PAS PEUR »

  • Salon annulé en 2021 : celui de Polar Entre Deux Mers (Fargues-Saint-Hilaire). Rendez-vous en 2022.
  • Festival maintenu en 2021 : le festival international du roman noir de Frontignan. Il aura lieu du 10 au 12 septembre 2021. Consulter le site du festival.
  • Le saviez-vous ? JK Rowling, auteure du célèbre Harry Potter, a aussi écrit des romans policiers. Cinq très exactement, sous le nom de plume : Robert Galbraith !

RÉPONSE

La bonne réponse était la 2.

La chèvre Gary a été accusée de vandalisme par le tribunal de Sydney. Elle avait brouté le parterre de fleurs situé devant le Musée d’art contemporain de la capitale économique australienne. Son propriétaire a engagé un avocat pour la défendre au tribunal, afin de lui éviter l’amende requise de 440 dollars australiens. Après sa plaidoirie, la magistrate Carolyn Barkell a finalement rejeté l’affaire contre Gary. Le parquet n’ayant pas réussi à prouver que la chèvre avait mangé « intentionnellement les fleurs ».

À très bientôt.

Trouillardement,

Rose, la romancière nomade

Tous les mercredis, dans votre boite mail, recevez les nouveautés du Trouillomètre littéraire !🕵️

En cliquant sur "rejoindre", vous acceptez de recevoir un mail par semaine et approuvez notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment à l'aide du lien dans les mails ou en m'envoyant un email à bonjour@roselivres.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.